Positions sexuelles pour les personnes handicapées : un guide complet

Les personnes handicapées peuvent apprécier le sexe comme tout le monde. Cela peut simplement nécessiter quelques ajustements. Dans cet article, nous allons explorer 7 positions sexuelles modifiées pour les personnes handicapées, et nous allons briser certains des mythes qui existent sur la vie sexuelle de cette population.

Le sexe est une activité essentielle et saine pour presque tout le monde, y compris les personnes handicapées.

De nombreuses questions (et idées fausses) circulent sur le sexe et le handicap, mais que votre handicap soit dû à l’âge, à une blessure ou à un autre problème, il existe de nombreuses façons de profiter d’une vie sexuelle saine et satisfaisante.

Aujourd’hui, requindusexe.com vous propose son article positions sexuelles pour les personnes handicapées : un guide complet ! Voici un examen approfondi de certains mythes concernant les positions sexuelles pour les personnes handicapées, ainsi que nos meilleurs conseils pour avoir des rapports sexuels agréables avec n’importe quel type de handicap.

Idées fausses sur le sexe et le handicap

La vision sociétale du sexe étant essentiellement normative, les personnes handicapées et les personnes âgées sont souvent injustement considérées comme asexuées ou non sexuées. Si une personne a des rapports sexuels d’une manière qui n’est pas considérée comme « normale », beaucoup supposent (ou ignorent) que les rapports sexuels n’ont pas lieu du tout (Shah, 2017).

Cette hypothèse problématique crée des obstacles, ce qui rend plus difficile pour les gens de former des partenariats sexuels épanouissants. (Carew, 2017). De nombreux prestataires de soins de santé n’abordent pas non plus les questions sexuelles chez les personnes handicapées, ce qui les rend moins enclines à poser des questions à ce sujet (Holdsworth, 2018).

En quoi cela est-il important ? Il y a plus de 61 millions de personnes aux États-Unis qui vivent avec un certain type de handicap, et chacune mérite le droit à des relations sexuelles saines. Non seulement le sexe est important pour développer des relations solides, mais il peut également avoir des effets positifs sur la santé globale (Okoro, 2016).

L’éducation et l’exposition à l’idée que les personnes différemment handicapées ont des relations sexuelles pourraient aider à lutter contre ces idées fausses. Parce que de nombreuses personnes ont été peu ou pas exposées à ce sujet, elles en ont une compréhension étroite. Développer des programmes d’éducation sexuelle complets dans les écoles et voir plus de choses sur le sexe et les handicaps dans les médias sont quelques moyens d’être plus inclusif en matière de handicap.

Voir aussi :  Comment faire un bon Fisting ?

Les avantages du sexe pour votre santé

Outre le sentiment de bien-être qu’elle procure, la sexualité présente un certain nombre d’avantages pour notre santé mentale et physique, que nous allons examiner ci-dessous.

Le sexe est une forme d’exercice

L’activité sexuelle peut servir d’exercice modéré à important pour les couples en bonne santé. Bien qu’il ne s’agisse probablement pas d’une activité cardio suffisante en soi, on a constaté que le sexe permet de brûler en moyenne 3,6 calories par minute pour les couples qui s’engagent dans leur environnement naturel.

Le sexe est un excellent complément à d’autres exercices physiques pour aider à renforcer les muscles, réduire la pression artérielle et améliorer la santé cardiaque (Frappier, 2016).

Le sexe améliore la rapidité avec laquelle nous surmontons le stress

Lorsque nous sommes soumis à un stress physique ou psychologique, notre corps libère une hormone appelée cortisol.

Des chercheurs ont examiné les niveaux de cortisol d’adultes stressés pendant des actes d’intimité non verbaux, comme se blottir, se câliner et se tenir la main. Ils ont découvert que les couples qui ont connu ce type d’intimité ont montré une récupération plus rapide par rapport aux couples moins affectueux (Ditzen, 2019).

Donc, si vous passez une mauvaise journée, faire des câlins avec un partenaire peut vous permettre de vous sentir mieux plus rapidement.

Le sexe peut réduire le risque de cancer de la prostate

Une étude a suivi plus de 30 000 hommes pendant près de 20 ans pour évaluer si les habitudes sexuelles des hommes pouvaient affecter le taux de diagnostic du cancer de la prostate.

Les chercheurs ont constaté que ceux qui ont déclaré au moins 21 éjaculations par mois (qu’ils soient en couple ou seuls) étaient moins susceptibles d’être diagnostiqués avec un cancer de la prostate dans les années suivantes, par rapport aux hommes qui ont déclaré 4 à 7 éjaculations par mois (Rider, 2016).

Bien que les scientifiques ne puissent pas établir un lien définitif entre un risque plus faible de cancer de la prostate et des éjaculations plus fréquentes, le sexe peut être un moyen amusant de maintenir votre risque faible.

7 positions sexuelles pour les personnes handicapées

Ce n’est pas parce qu’une personne a une mobilité limitée qu’elle ne peut pas avoir de bons rapports sexuels. Voici sept positions sexuelles à essayer pour différents types de handicaps (Spinal Cord Injury BC, 2019) :

Missionnaire modifié

Cette position laisse les mains du partenaire du bas libres pour explorer les zones érogènes du partenaire debout.

Instructions :

  • Le partenaire à mobilité réduite s’allonge sur le lit, les fesses sur le bord.
  • L’autre partenaire se tient entre ses jambes, face au lit.
  • Le partenaire debout soulève les jambes de son partenaire de sorte que ses chevilles reposent sur ses épaules.
  • Le partenaire à mobilité réduite peut également poser ses jambes sur une chaise derrière le partenaire debout.
Voir aussi :  Rousseloveblack nue : Ses Dernières Photos et Vidéos Leaks

Qui en bénéficie ?

  • Les couples dont l’un des membres est à mobilité réduite et l’autre non.
  • Si l’un des partenaires ou les deux souffrent d’obésité
  • Les personnes ayant une poche de stomie (poche fixée à l’abdomen pour recueillir les selles, souvent nécessaire après certaines opérations de l’intestin).
  • Les femmes enceintes

Face à face

Cette position permet une intimité en face à face.

Instructions :

  • Le partenaire à mobilité réduite s’assoit sur une chaise, un fauteuil roulant dont les accoudoirs ont été retirés, ou sur le bord du lit.
  • Son partenaire se met à cheval sur lui et l’entoure de ses bras.
  • Le partenaire du dessus appuie ses pieds sur le bord du lit pour pousser.
  • Le partenaire sur le lit peut l’aider en attrapant les fesses de son partenaire, en le soulevant et en rebondissant.

Qui en bénéficie ?

  • Les personnes à mobilité réduite
  • Personnes souffrant de spasmes musculaires en position allongée
  • Les personnes souffrant de fatigue chronique

La position assise intime

Cette position donne le contrôle au partenaire supérieur si l’autre a une mobilité réduite.

Instructions :

  • Le partenaire à mobilité réduite s’assoit sur le lit, les jambes tendues. Placer des oreillers derrière le dos ou s’appuyer contre la tête de lit peut rendre cette position plus confortable.
  • L’autre partenaire se met à cheval sur sa taille, pose ses pieds sur le lit, puis plie les genoux pour se baisser.

Qui en profite ?

  • Les personnes qui recherchent une intimité en face à face
  • Les couples dans lesquels l’un des partenaires a une mobilité réduite et l’autre non.

La position en cuillère ou sur le côté

Cette position permet aux deux partenaires d’avoir les mains libres pour stimuler d’autres zones. La position en cuillère est idéale pour les personnes souffrant d’arthrite, car les mouvements sont limités et le lit absorbe la pression sur les articulations.

Instructions :

  • Les deux partenaires s’allongent sur le côté, dans la même direction.
  • L’un des partenaires peut également enrouler sa jambe supérieure sur la cuisse de l’autre pour se soutenir mutuellement dans cette position.

Qui en profite ?

  • Les femmes enceintes
  • Si l’un des partenaires ou les deux souffrent d’obésité
  • Les personnes souffrant de douleurs lombaires, d’arthrite et de douleurs chroniques.

Position en levrette modifiée n° 1

Cette position est utile si vous utilisez un fauteuil roulant et plus confortable pour les personnes souffrant de douleurs articulaires.

Instructions :

  • Le partenaire à mobilité réduite déplace son fauteuil roulant jusqu’au bord du lit ou s’assoit sur une chaise.
  • L’autre partenaire s’abaisse sur le partenaire du bas de façon à ce que son dos soit face au ventre de l’autre partenaire.
  • La personne du dessus appuie ses bras et le haut de son corps sur le lit tout en poussant.

Qui en profite ?

  • Un partenaire en fauteuil roulant et un partenaire non handicapé.
  • Les personnes souffrant de douleurs à la hanche,
Voir aussi :  8 raisons pour lesquelles être opérateur de téléphone rose est le meilleur job pendant le Covid19 ?

Position en levrette modifiée n° 2

Cette position permet une connexion physique de la tête aux pieds.

Instructions :

  • Disposez quelques oreillers sur le sol ou le lit pour soutenir le partenaire à mobilité réduite.
  • L’autre partenaire s’allonge sur le dessus, la poitrine contre le dos de son partenaire inférieur.

Qui en profite ?

  • Les personnes qui ont besoin de plus de stabilité en tant que partenaire inférieur

69

Cette position laisse les deux personnes libres de se stimuler mutuellement avec leurs doigts, leur langue ou leurs jouets sexuels.

Instructions :

  • L’un des partenaires s’allonge sur le côté dans la position des cuillères.
  • L’autre partenaire s’allonge face à lui, la tête à l’extrémité opposée.

Qui en profite ?

  • Les personnes ayant des hanches faibles ou spastiques
  • Les personnes souffrant d’arthrite ou d’articulations fragiles

Jouets sexuels, préliminaires et dispositifs

Toutes ces positions sexuelles désactivées sont axées sur le sexe avec pénétration, mais il existe de nombreuses autres façons de profiter de tout ce que notre corps a à offrir. Après tout, le sexe ne se résume pas à l’acte de pénétration : il peut y avoir un lien émotionnel et physique intense entre les partenaires.

Si vous avez des difficultés avec certains des aspects physiques du sexe, rappelez-vous que vous pouvez utiliser vos autres sens pour profiter de l’expérience, en particulier pendant les préliminaires (CSCM, 2010). L’ouïe, la vue, l’odorat, le toucher et le goût peuvent augmenter l’expérience sexuelle et transformer un bon rapport en un excellent rapport.

Notre corps regorge de zones extra-sensibles, appelées zones érogènes, qui peuvent procurer de nombreux frissons lorsqu’elles sont touchées de la bonne manière. Parmi les zones érogènes les plus populaires, citons les oreilles, le cou et l’intérieur des cuisses.

Les préliminaires sont l’un des moyens les plus faciles de pimenter les choses, quelles que soient les limitations physiques. N’oubliez pas que tous vos sens peuvent être mis à contribution. Une huile de massage sensuelle, des bougies aromatiques, des glaçons et toutes sortes d’autres choses peuvent contribuer à pimenter votre vie sexuelle.

Prenez le temps d’apprécier le corps de l’autre en le touchant, en l’embrassant, en le caressant et en le massant, puis voyez comment les choses se réchauffent. La lenteur peut être un avantage considérable pendant les préliminaires, et les limites physiques ne sont généralement pas un facteur.

En plus des préliminaires, le sexe oral est toujours une alternative fantastique au sexe avec pénétration. Nous avons déjà abordé la position classique du « 69 », mais le sexe oral peut se pratiquer à peu près partout. Les personnes en fauteuil roulant peuvent faire une fellation à leur partenaire en le faisant s’allonger sur le bord du lit, de la table de cuisine, du canapé, de la baignoire ou de tout autre endroit où l’envie leur prend.

Enfin, les dispositifs peuvent également contribuer à améliorer la santé sexuelle. Les hommes et les femmes peuvent bénéficier de vibrateurs pour améliorer leur excitation et leur expérience sexuelle. Pour les hommes ayant des difficultés d’érection, il existe toute une gamme de thérapies dont vous pouvez discuter avec un professionnel de la santé. Les médicaments, les pompes à pénis, les injections et les implants péniens peuvent aider (CSCM, 2010). Toute l’équipe de requindusexe.com reste à votre disposition dans l’espace commentaire du blog.

Laisser un commentaire